Complémentaire santé

L'assurance maladie prend en charge une partie seulement des frais médicaux engagés. Le reste, appelé ticket modérateur, peut être remboursé par votre mutuelle si vous en avez une.

Elle peut vous permettre de pratiquer le tiers payant : c'est une procédure qui évite au patient de faire l'avance des frais. Le professionnel de santé (sur présentation de la carte de sécurité sociale et de la mutuelle, à jour) se fait régler directement par la Sécurité Sociale et par la mutuelle. Cela fonctionne avec les pharmaciens, les radiologues, les hôpitaux et les cliniques, les infirmières, les opticiens, les ambulanciers...

Pour choisir une mutuelle, il ne s'agit pas toujours de prendre la moins chère. Vérifiez que le contrat que vous prenez corresponde bien à ce dont vous avez besoin.

Si vous avez de faibles ressources, vous pouvez bénéficier d'une aide au financement de votre couverture maladie complémentaire ou bénéficier d'une protection complémentaire gratuite et renouvelable.

Couverture Maladie Universelle Complémentaire : CMU-C

La CMU Complémentaire prend en charge les dépenses de santé non remboursées par la sécurité sociale. Elle est totalement gratuite. Sur présentation de votre carte Vitale et de votre attestation de droits, elle vous permet d’être intégralement couvert, sans avance de frais, pour la plus grande partie de vos dépenses de santé.

Important : lorsque l’on bénéficie de la CMU-C, il est impératif de respecter le parcours de soins coordonnés : déclarer son médecin traitant, mettre à jour sa carte Vitale...

Pour être bénéficiaire de la CMU-C, l’ensemble des ressources du foyer ne doit pas dépasser un certain plafond et seuls les 12 mois précédant la demande sont pris en compte dans le calcul. De plus, vous devez habiter en France de façon stable et régulière depuis plus de trois mois.

Lorsque la  CMU-C vous est accordée, vous en bénéficiez pendant un an, même si votre situation change. Elle n'est pas automatiquement reconduite ; il faut renouveler votre demande chaque année. Tous les membres du foyer peuvent bénéficier de la CMU-C : le demandeur, son conjoint ou son concubin ou son partenaire lié par un pacte civil de solidarité (PACS), les enfants et autres personnes à charge de moins de 25 ans.

Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé : ACS

Si vous n’avez pas droit à la CMU-C, en fonction de vos ressources, vous pouvez peut-être bénéficier de l'Aide à la Complémentaire Santé. Cette aide concerne toutes les personnes dont les ressources sont faibles mais légèrement supérieures au plafond ouvrant droit à la CMU-C.

Cette aide vous permet de bénéficier d’une réduction sur le prix annuel de la complémentaire santé de votre choix ou de celle que vous avez déjà. Le montant de l’aide accordée varie en fonction de l’âge des personnes composant le foyer couvert par le contrat.

De plus, l'ACS vous donne droit automatiquement au tiers payant social : vous n’avancez pas le montant pris en charge par votre MSA ou CPAM lors de vos consultations chez le médecin.

Pour bénéficier de l'ACS, vos revenus doivent être inférieurs à un plafond de ressources et vous devez résider en France de façon stable et régulière. Elle n’est pas automatiquement reconduite : il faut renouveler votre demande chaque année.

Retrouvez les conditions et les démarches vous permettant de bénéficier de la CMU-C ou de l'ACS sur les pages suivantes :

Dépliant MSA : CMU-C et ACS   -   Dépliant CPAM : Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé et CMU-C

Aides extra-légales

Les prestations extra-légales sont des prestations complémentaires. Si vous rencontrez des difficultés, la CPAM et la MSA vous proposent des aides financières et vous accompagnent dans vos démarches.

  • Prime de 1ère adhésion : vous bénéficiez d'une aide financière à déduire de votre cotisation, si vous adhérez à un organisme complémentaire pour la 1ère fois.
  • Aides financières aux personnes qui rencontrent des difficultés pour régler leurs dépenses de santé. Aides accordées en fonction des ressources et composition du foyer.
  • Reste à charge sur soins : ticket modérateur sur les dépenses de médicaments, produits pharmaceutiques ou actes médicaux (frais dentaires, optique...).

Pour tout renseignement complémentaire, la Mission Locale vous informe et vous oriente vers les services partenaires qui pourront étudier vos droits suivant votre situation.

Ajouté le 2012-03-12 11:43:46
Mofifié le 2015-05-03 17:31:29

Agenda

Agenda

Montargis

RSS icone

Gien

RSS icone

Flux RSS

RSS icone